Actions GEMA + PI

Les solutions fondées sur la nature (SfN)

Aujourd’hui, la diversité des solutions proposées pour réduire les risques naturels ne se limite plus au génie civil mais réside également en la mobilisation des fonctionnalités offertes par les écosystèmes. Ainsi, les Solutions fondées sur la Nature offrent des opportunités réelles pour atténuer les risques naturels. Elles reposent sur la restauration, la protection et la gestion durable des écosystèmes, et permettent de répondre aux défis humains tels que la réduction des risques naturels tout en apportant des bénéfices pour la biodiversité.

Repères "La nature, une solution pour la transition"- Alterre Bourgogne-Franche-Comté - Décembre 2019

Les Solutions fondées sur la Nature pour les risques liés à l’eau en France - UICN - Janvier 2020

"La Nature, c'est notre futur"  Kit à destination des communes -France Nature Environnement- Décembre 2020

Eau et solutions fondées sur la nature : la boîte à outils des élus et collectivités - PFE- Banque des territoires - mars 2021

De Quelles actions parle-t-on en termes de prévention des inondations?

Débordements des cours d'eau

  • Les opérations visant à favoriser l'expansion des crues dans les secteurs où cela est possible
  • L'entretien ou la restauration du lit visant à augmenter la rugosité à l’écoulement des eaux
  • Le reméandrage des cours d’eau
  • La création ou la restauration des milieux humides présents de la tête de bassin aux larges vallées alluviales

Ruissellement

  • Préserver les réseaux d’arbres et de haies champêtres
  • La préservation ou la recréation des infrastructures agroécologiques (plantation des haies, restauration de mares...)
  • Désimperméabiliser les sols

Communs

  • Protéger les espaces naturels de l’artificialisation via les documents d’urbanisme

Voir notamment la fiche "inondations" du kit de France Nature Environnement

DES SOLUTIONS "Sans REGRET"?

On utilise souvent ce terme dans la mesure où, même si elles n’atteignent que partiellement l’objectif fixé, ces solutions flexibles et adaptables n’ont pas d’impact négatif pour les territoires et les activités humaines, mais aussi pour les milieux naturels en eux-mêmes, en comparaison des infrastructures d’ingénierie classique.

Elles sont plus vertueuses que des solutions grises, par exemple en ce qui concerne l’utilisation des ressources renouvelables ou la séquestration du carbone.

En quoi sont-elles plus économiques?

Grâce à leur meilleure durabilité, les SfN supposent des travaux et un renouvellement des installations moins fréquents. Pour une digue en béton, la surveillance et l’entretien de l’ouvrage doivent s’effectuer régulièrement, compte tenu de l’usure de l’installation. Au contraire, la restauration d’herbiers n’impliquera que très peu de coûts d’entretien et l’ecacité augmentera progressivement, grâce à la colonisation naturelle des végétaux.
Une SfN peut répondre simultanément aux exigences de plusieurs secteurs (environnement, infrastructures, agriculture, santé) et donc se substituer à plusieurs solutions grises. Les SfN s’appuient sur des techniques de l’ingénierie écologique, filière généralement moins onéreuse que l’ingénierie civile et dont les emplois ne sont pas délocalisables.