Me préparer

Quels sont les risques qui vous entourent ?

Connaître les risques auxquels on est exposé, c'est déjà commencer à se protéger. Informez-vous !

La loi crée des obligations de mise à disposition de l'information préventive. Chacun d'entre nous se doit d'en prendre connaissance et de se préparer. La démarche active du citoyen vient ainsi compléter l'action des pouvoirs publics et des acteurs privés. L’adoption d’un comportement adapté en situation de crise contribue aussi à faciliter l'action des secours.

Où trouver l'information préventive ?

Préfectures, mairies, propriétaires de biens immobiliers, tous doivent vous informer des risques dans votre département, votre commune et dans la zone où vous habitez.

Préfecture

Le dossier départemental sur les risques majeurs (DDRM) consigne les informations essentielles sur les risques naturels et technologiques majeurs de votre département. Régulièrement actualisé (au minimum tous les 5 ans), ce document établit la liste des communes exposées à des risques et soumises à l'obligation de transmission d'informations préventives.
Le DDRM est publié au recueil des actes administratifs de l’État, et sur les sites internet de la préfecture de votre département et sur le site du ministère en charge de l’écologie.

Mairie

Le maire élabore le document d'information communal sur les risques majeurs (DICRIM); conçu pour informer le citoyen, le DICRIM précise les mesures de prévention, de protection et de sauvegarde intéressant la commune. Il répertorie également les crises majeures ayant affecté la commune et les comportements d'urgence à adopter.
Un avis affiché en mairie doit assurer la publicité du DICRIM, consultable par tous, selon les modalités arrêtées par le maire.

Propriétaire d’un bien immobilier

L’affichage de l’exposition aux risques et les consignes de sécurité sur les bâtiments privés ou recevant du public est imposé au gestionnaire par le maire, ou laissé à sa propre initiative.
L’information acquéreur-locataire (IAL) oblige chaque vendeur ou bailleur d’un bien à annexer au contrat de vente ou de location certaines informations. Elles comprennent un état des risques de moins de 6 mois avant la date de conclusion du contrat Elles mentionnent aussi le DICRIM, disponible en mairie et les sinistres liés à une catastrophe naturelle qui ont affecté le bien.

Sites internet

Vous pouvez aussi consulter les sites suivants :

  • Le ministère en charge de l'écologie a mis en place le portail Géorisques qui favorise la mise à disposition, le partage et l’actualisation d’informations relatives aux risques naturels et technologiques pour renforcer notre résilience individuelle et collective. Il propose une cartographie qui permet d'identifier les risques près de chez soi.
    www.georisques.gouv.fr
  • Le service d'information du gouvernement met à la disposition de la population un site internet de prévention des risques majeurs. Il recense toutes les informations utiles pour identifier et localiser les risques, pour s'y préparer et agir efficacement en cas de crise.
    www.risques.gouv.fr

Mon habitation

Vous vivez ou possédez un logement en zone inondable ?

Vous entreprenez des travaux d’amélioration de votre logement liés ou non à une précédente inondation ?

  1. Le respect du PPRi quand il existe. Les travaux d’amélioration peuvent être réalisés à la suite d’inondation ou lors de travaux d’entretien ou d’aménagement de l’habitation. Ils doivent être réalisés en fonction des connaissances des risques établis localement par les pouvoirs publics, notamment le PPRi.
  2. Le séchage du bâtiment doit être complet. Les travaux de remise en état ou d’amélioration d’un bâtiment inondé ne doivent être engagés que lorsque le séchage complet est atteint.
  3. Les travaux envisagés doivent être réalistes. Sans vouloir tout refaire, ces interventions peuvent être l’occasion de réaliser, avec un léger surcoût et avec une gêne minimale, des travaux d’amélioration là où c'est utile (isolation thermique, changement de la chaudière, isolation acoustique, changement des fenêtres, création ou modification d’équipements sanitaires, ...)
  4. Les travaux d’amélioration pouvent être subventionnés par des aides publiques au titre général de la réduction de la vulnérabilité.

La protection de l’enveloppe extérieure constitue une priorité

En empêchant ou en ralentissant les entrées d’eau dans l’habitation, on limitera les dégâts causés au bâtiment et permettra de sauver les meubles et les équipements. Toutes les entrées d’eau sont à sécuriser. Toutes les voies de pénétration de l’eau doivent être examinées et pour chacune, une solution doit être adoptée.

Le diagnostic doit porter sur:

  • les ouvertures avec les portes d’entrée et les portes secondaires, les portes de garage,
  • les fenêtres,
  • les ouvertures constituées par les bouches d’aération,
  • les passages des équipements et réseaux,
  • les soupiraux, les entrées de cave et de vide sanitaire,
  • l’eau pénètre également par les réseaux sanitaires.

Les protections des ouvertures basses sont efficaces quand l’eau arrive directement depuis l’extérieur, mais il faudra tenir compte de la vitesse et de la force du courant.

A éviter : La protection de l’habitation ne doit pas être assurée par la construction ou le renforcement de murs ou de clôtures. Ils accroissent les risques: ralentissement de l’écoulement des eaux en amont, formation d’embâcles dont la rupture occasionne des dégâts importants (modification des sols, projection sur l’habitation d’objets lourds) Au contraire, les clôtures doivent laisser libre l’écoulement des eaux.

Ma famille

  • Pour vous aider à vous préparer, la brochure « Je me protège en famille » vous indique les modalités de la réalisation d’un plan familial de mise en sûreté (PFMS).
    Je me protège en famille

 

 

 

 

Les bons gestes

 

 

 

 

  • Afin de connaître les risques, leur nature, les moyens de se protéger avant la crise, et les conduites à tenir pendant et après sa survenue, vous pouvez consulter le document : J'apprends à me protéger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Pourquoi ne pas aller chercher ses enfants à l’école ?
    L’institution scolaire est organisée pour prendre en charge immédiatement la sécurité de vos enfants en cas de crise, dans le cadre du plan particulier de mise en sûreté (PPMS), et leur permettre d’être mis en sécurité au plus vite.
    PPMS

 

 

 

 

Informations de la publication

Publié le 13/10/2020

Dernière mise à jour le 13/10/2020