Chaîne d’alerte, hydrométrie et prévision

La prévision des crues est la modélisation des quantités de précipitations reçues dans un bassin hydrographique et de leur effet sur l'écoulement dans les cours d'eau. Dans une approche plus globale, la prévision des crues en France couvre la surveillance, la prévision et la transmission de l'information sur les crues aux maires, responsables de la sécurité publique sur le territoire communal, afin qu'ils puissent prendre toutes mesures propres à en atténuer ou à en éviter les conséquences dommageables.

Cette prévision des crues est assurée par l’État, mais peut être complétée par des systèmes locaux mis en place par les collectivités territoriales. L’organisation est définie pour chaque bassin hydrographique par un schéma directeur de prévision des crues.

Le réseau de prévision des crues, dénommé Vigicrues, est constitué du Service central d’hydrométéorologie et d’appui à la prévision des inondations (SCHAPI) situé à Toulouse, de 22 services de prévisions de crues (SPC), de 28 unités d'hydrométrie et des cellules de veille hydrologique en Corse et dans les départements et régions d’outre-mer. Il assure une veille hydro-météorologique permanente 24 h sur 24 sur l’ensemble des cours d’eau suivis par l’État.

Ce réseau émet des bulletins de vigilance crues permettant de prévenir le public et les autorités qu’il existe un risque de crue.

L’hydrométrie : kézalo ?

L'hydrométrie concerne la mesure des débits des cours d'eau. La DREAL assure la surveillance des stations hydrométriques sur le territoire pour satisfaire cette connaissance des débits des cours d’eau.

La plupart des stations hydrométriques automatiques mesurent uniquement la hauteur d'eau. Le débit est ensuite recalculé à partir d'une relation liant le débit à la hauteur d'eau : la courbe de tarage. Mais cette relation est propre à chaque site de mesure, et peut varier dans le temps, en particulier à la suite d'une crue si celle-ci a creusé ou déposé des sédiments dans le lit du cours d'eau. Il est donc nécessaire de mesurer régulièrement le débit pour définir la relation hauteur-débit et suivre son évolution. Une mesure ponctuelle de débit est appelé jaugeage.

Jaugeages en crues

Pendant les crues, les hydromètres sont chargés de réaliser des jaugeages des cours d'eau. L'acquisition de nouvelles mesures de débits en situation des crues permet d'améliorer la courbe de tarage.

Stations hydrométriques en temps réel

L'onglet "Temps réel" d'ORISK regroupe l'ensemble des informations disponibles en région et en temps réel sur une seule et même interface pour faciliter l'appréciation des risques hydrologiques à l'échelle de vos territoires :

  • Mise à disposition des données de hauteurs et débits en temps réel ;
  • Visualisation des niveaux de vigilance crue des cours d'eau et accès direct au bulletin de prévision entre autres ; 
  • Accès aux bulletins de veille hydrologiques et aux arrêtés sécheresses.

Les services de prévision des crues

Les services de prévision des crues surveillent les cours d’eau du réseau réglementaire sur leur territoire. Les prévisionnistes qui y travaillent définissent un niveau de risque de crue et établissent des prévisions sur les 24 heures à venir, en expertisant les données météorologiques transmises par Météo-France et les données hydrométriques issues des stations de mesure ou des jaugeages réalisés par les hydromètres du réseau VIGICRUES.

Le Schapi (Service central d’hydrométéorologie et d’appui à la prévision des inondations) expertise, valide, synthétise ces données et publie au moins deux fois par jour 24h/24 et 7 jours/7 la VIGILANCE CRUES via le site d’information sur le risque de crues et d’inondation : VIGICRUES

La VIGILANCE CRUES permet de prévenir les autorités et le public qu’il existe un risque de crues sur le réseau réglementaire (et donc éventuellement d’inondation) dans les 24 heures à venir, plus ou moins important selon la couleur de vigilance (vert/ jaune/orange/rouge). Cela permet aux autorités locales, notamment les préfets et les maires, ainsi qu’au public, de se mettre en situation de réagir de manière appropriée si le danger se précise, et de gérer la situation dans de meilleures conditions. Cette vigilance est relayée par le dispositif de vigilance météorologique mis en place par Météo-France.

Pour la Bourgogne-Franche-Comté, les données hydrométriques en temps réél sont diffusées sur : HYDROREEL

Les tronçons surveillés

Les services de l'Etat surveillent les cours d'eau repésentés sur la carte ci-dessous:

Hors tronçons surveillés

Pour compléter le réseau de trançons surveillés par l'Etat, certaines collectivités ont mis en place un système de surveillance et d'alerte aux inondations. Par exemple : les communes situées dans le bassin hydrographique de la Loire (liste), un outil d'alerte SMS et un audiotel sont mis en place.

Si votre collectivité a mis en place un tel système, nous vous invitons à nous contacter :  contact@orisk-bfc.fr pour que nous puissions relayer l'information ici.

Si votre collectivité s'interroge sur la conception d'un système d'alerte local, retrouver plus d'informations ici.

La chaîne d’alerte

Les acteurs du réseau VIGICRUES :

  • Le Schapi (service à compétence nationale du ministère) assure la mission opérationnelle de validation, de production et de diffusion de la vigilance crues. Il pilote le réseau VIGICRUES tant d’un point de vue opérationnel que dans le cadre de la prospective vers de nouveaux outils.

  • Les 19 services de prévision des crues (SPC) (rattachés aux directions régionales DREAL). Les prévisionnistes surveillent les cours d’eau et réalisent des prévisions sur le territoire couvert par le SPC conformément à leur règlement de surveillance, de prévision et de transmission de l’information sur les crues (RIC). Ils participent également aux évolutions majeures pilotées par le Schapi en termes de modélisation et d’amélioration des outils de prévision.

  • Les 25 unités d’hydrométries (UH) rattachées aux DREAL. Les hydromètres installent les stations de mesure en rivière, assurent leur maintenance et collectent les données brutes qui sont transmises pour la plupart en temps réel. Ils réalisent également des jaugeages pour mesurer le débit correspondant à un niveau donné (courbe de tarage), ponctuellement mais avec une régularité suffisante pour déduire avec fiabilité les débits en continu à partir des niveaux relevés. Après vérification et ajustements, ils alimentent en données validées la banque HYDRO. L’ensemble de ces étapes se fait en respectant la Charte qualité de l’Hydrométrie et dans le cadre des plans d’organisation de l’hydrométrie (POH).

  • Par ailleurs, une mission RDI (référent départemental pour l’appui technique à la gestion des crises d’inondation) est mise en place progressivement dans les directions départementales du territoire (DDT). Elle permet de mieux gérer l’information transmise aux acteurs de la sécurité civile et aux décideurs locaux pour la prise de décision relatives à la gestion de crise face au risque d’inondation. Elle constitue donc une interface entre le réseau VIGICRUES et les acteurs de la sécurité civile en charge de l’alerte et des mesures de sauvegarde des personnes et des biens.

Informations de la publication

Publié le 13/10/2020

Dernière mise à jour le 13/10/2020