Document d'information communal sur les risques majeurs (DICRIM)

Le DICRIM est le principal outil de communication préventive à destination du public. Il décline à l'echelle communale les informations mises à disposition par le préfet dans le DDRM (Dossier départementale des risques majeurs).

Il est obligatoire pour les communes concernées par un PPRN, un PPI, les communes soumises à un risque particulier (cavités souterraines, marnières, ...) et les communes désignées par un arrêté préfectoral.

Le DICRIM est annexé au PCS, doit être consultable librement en mairie et son existence doit être portée à la connaissance du public (affichage en mairie pendant deux mois minimum).

Composition :

Le document d'information communal sur les risques majeurs reprend les informations transmises par le préfet. Il indique les mesures de prévention, de protection et de sauvegarde répondant aux risques majeurs susceptibles d'affecter la commune. Ces mesures comprennent, en tant que de besoin, les consignes de sécurité devant être mises en oeuvre en cas de réalisation du risque
Article R125-11 III du code de l'environnement

Il doit donc contenir à minima ces quatre informations :

  • La description des risques majeurs et leurs conséquences,
  • Les actions de prévention, de protection prises pour chacun des risques concernant la commune,
  • Les mesures de sauvegarde et consignes de sécurité individuelles à appliquer lors d’un évènement dommageable,
  • es événements et accidents significatifs à l’échelle de la commune.

Plus d’informations sur la réglementation : Articles R125-9 à R125-22 du Code de l’environnement relatif à l’information préventive

EpiSeine_Dicrimcrédits: EPI Seine

Réaliser son DICRIM :

L'information préventive et le DICRIM sont réalisés sous l'autorité du maire. Le DICRIM répond à une obligation réglementaire mais doit avant tout répondre aux interrogations et aux attentes des habitants : il est donc intéressant de les solliciter. Il est également nécessaire de ce poser les bonnes questions. La préparation de ce document peut commencer par une série de questions. Quelle sera la forme du projet? Quel sera son niveau de détail? Ciblera-t-il un public en particulier? Sera-t-il diffusé en papier, sous format numérique ou les deux? y-aura-t-il des versions spécifiques à certains publics? Quelle sera la stratégie de diffusion aux habitants? Quel sera le rythme de mise à jour du document?

Forme :

La forme du document est libre. Le niveau de détails, les illustrations et le contenu sont donc au choix de la commune. Mais il ne faut pas oublier que le DICRIM est un document d’information qui doit rester synthétique et pédagogique : sa longueur et son exhaustivité peuvent être rédhibitoires pour certains lecteurs. Le coût d’impression et de diffusion doit également être pris en compte par les collectivités.

Une charte graphique lisible et adaptée doit être choisie pour que le document soit attractif et clair. Le CYPRES a élaboré une maquette validée par la DREAL PACA pour permettre aux collectivités de disposer d’un modèle.

Cette maquette est disponible à l’adresse : https://www.cypres.org/Default/dicrim-type.aspx

Il propose également une boite à outils comprenant les couleurs des différents risques et leur pictogramme (police Aleagram).

Ressources en ligne :

http://www.irma-grenoble.com/05documentation/04dossiers_articles.php?id_DTart=139&id_DT=15

https://episeine.fr/sites/default/files/atoms/files/episeine_dicrim_1.pdf

https://www.cypres.org/Default/boite-a-outils.aspx

https://www.gouvernement.fr/risques/les-collectivites

https://www.georisques.gouv.fr/

sources : Episeine.fr, legifrance.gouv.fr, cypres.org, georisques.gouv.fr

Informations de la publication

Publié le 22/04/2021

Dernière mise à jour le 12/08/2021