Financer mes projets

Le Fonds de Prévention des Risques NAturels Majeurs (FPRNM) dit fonds barnier.

La loi n° 95-101 du 2 février 1995 relative au renforcement de la protection de l’environnement a créé le Fonds de Prévention des Risques Naturels Majeurs (FPRNM, dit « fonds Barnier ») originellement destiné à financer les indemnités d’expropriation de biens exposés à un risque naturel majeur.
L’utilisation des ressources du FPRNM a été progressivement élargie par le législateur à d’autres catégories de dépenses.

Le décret n° 2005-29 du 12 janvier 2005, la circulaire du 23 avril 2007, et dernièrement le décret n° 2018-514 du 25 juin 2018 relatif aux subventions de l’Etat pour des projets d’investissement et la Note technique du 11 février 2019 relative au Fonds de prévention des risques naturels majeurs viennent préciser le cadre réglementaire, les taux et les conditions d'éligibilité de chacune des mesures de prévention susceptibles d’être financées par le fonds de prévention des risques naturels majeurs ;
en vertu de ces textes, les mesures de prévention susceptibles d’être financées par le fonds peuvent être regroupées en trois catégories principales :

  • les mesures d’acquisition de biens exposés ;
  • les mesures de réduction de la vulnérabilité face aux risques
    - structurelles : ouvrages de ralentissement dynamique, ouvrages hydrauliques
    - ou non : études de connaissance, systèmes d'alertes, repères de crue, formation d'élu, aie à la prise en compte du risque dans les documents d'urbanisme... ;
  • et les campagnes d’information sur les risques.

Bilan sur les mesures de prévention / protection et taux de subvention associés (octobre 2019 - hors Plan Séismes Antilles et Quartiers d'habitats informel)

Le décret n° 99-1060 du 16 décembre 1999 modifié ainsi que l’arrêté interministériel du 12 janvier 2005 fixent les modalités de la procédure et le contenu des dossiers de demande de subvention. 
Ces dossiers comportent classiquement :

  • des documents administratifs présentant le demandeur,
  • des documents techniques présentant le projet : la désignation du projet, ses caractéristiques et sa localisation, mais aussi les objectifs et résultats attendus, le dispositif d’évaluation de la réalisation...
  • la nature et le montant prévisionnel de la dépense subventionnable engagée par le bénéficiaire (devis détaillés) et le calendrier prévisionnel de l'opération ;
  • Une copie de la délibération de la collectivité autorisant la réalisation des études ou travaux envisagés.

Pour vous aider à constituer votre dossier, voici les modèles de fiches de demande FPRNM :

  • Acquisition amiable de biens exposés à un risque naturel majeur : fiche Aquisition_bien_exposé.doc
  • Acquisition amiable de biens sinistrés par une catastrophe naturelle : fiche Aquisition_bien_sinistré.doc
  • Actions afférentes aux opérations de reconnaissance et travaux de comblement ou traitement des cavités souterraines et des marnières : fiche CS.doc
  • Élaboration et mise à jour des cartes des surfaces inondables et risques d’inondation : fiche DI.doc
    Actions afférentes aux études et travaux de mise en conformité des digues domaniales de protection contre les crues et les submersions marines : fiche_ETDD.doc
  • Études, travaux ou équipements de prévention ou de protection contre les risques naturels des collectivités territoriales : fiche_ETECT.doc
  • Actions afférentes aux études et travaux de réduction de la vulnérabilité imposées par un PPR : fiche_ETPPR.doc
  • Frais d’évacuation temporaire d’un bien exposé et de relogements : fiche_EVAC.doc
  • Expropriation de biens exposés à un risque naturel majeur : fiche_Expropriation.doc
  • Actions afférentes aux actions d’Information Préventive sur les risques majeurs : fiche_IP.doc
  • Élaboration et préparation d’un Plan de Prévention des Risques Naturels : fiche_PPRN.doc
  • Réduction de la vulnérabilité dans le cadre des PAPI : fiche à venir

Pour plus de renseignements et/ou déposer un dossier de demande de subvention FPRNM, merci de vous adresser à votre Direction Départementale des Territoires


A retenir :

  •  Le Maître d'ouvrage doit assurer une participation minimale de 20 % du montant prévisionnel de la dépense subventionnable
    (Article L.1111-10 du Code des Collectivités Territoriales)
  •  Les études et projets (y compris ceux concernant les cours d’eau torrentiels ou relatifs à l’érosion de berges) de prévention des inondations des collectivités territoriales doivent être inscrits dans un programme d’action de prévention des inondations (PAPI) pour pouvoir bénéficier des crédits du FPRNM.
    Des dérogations à cette règle sont possibles pour :
    - Les opérations inscrites dans un plan grand fleuve,
    - Les opérations de confortement des systèmes d’endiguement, sans hausse du niveau de protection, inférieures à 2 millions d’euros hors taxe
    - Les études de dangers des systèmes d’endiguement,
    - Les opérations mobilisant les fonctionnalités des milieux naturels dans la limite de 300 000 € de subvention du FPRNM (exemple : restauration de zones naturelles d’expansion des crues, d’espaces de mobilité du cours d’eau, reméandrage de cours d’eau, réouverture de bras secondaires, suppression de seuils…).
  • 3 délégations annuelles :
    remontées des demandes en DDT généralement avant le 1er avril / 1er juillet / 1er octobre pour une mise à disposition respectivement en juin / aout/ novembre
  • Avances possibles jusqu'à 5% de la subvention
  • Accomptes possibles jusqu'à 80% de la subvention
  • Le versement du solde intervient à l’achèvement des travaux, au vu des factures et à l'issue du contrôle par l'administration du service fait.

Subventions - Bassin Seine-Normandie

Vous avez une stratégie pour votre territoire ? L’État, l’Agence de l'eau et l'Europe financent vos projets dans le bassin Seine-Normandie. Consulter la plaquette.

Le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) subventionne les actions suivantes :

  • Études et travaux de zones de ralentissement dynamiques des crues, de restauration ou d’aménagement de zones d’expansion des crues, de restauration de zones humides
  • Actions de communication d’envergure à destination du public, des élus ou des acteurs économiques
  • Diagnostic de vulnérabilité des réseaux, des activités économiques, des services publics
  • Programme de réduction de la vulnérabilité à grande échelle
  • Actions d’animation pour la mise en œuvre de stratégies locales de gestion des inondations
  • Élaboration de plans de continuités d’activités et de plans de continuités des services
  • Actions pour la prise en compte du fleuve et de ses affluents dans les documents d’urbanisme

Modalités à retrouver ici, les contacts et formulaires sont à retrouver ici

Subventions - Bassin Loire BRETAGNE

Le Fonds Européens de Développement  Régional subventionne les actions suivantes:

Conditions :
 

  • Projet intégré dans une stratégie territoriale de gestion des risques d’inondation (SLGRI, Etudes de vals, PAPI...)
     
  • Démonstration de l’intérêt de la mesure (analyse coûts/dommages évités)

Qui contacter ?
 

Précisions auprès de la Région Centre-Val de Loire, Service PO FEDER/FSE/IEJ, Mme Chahrazed BELDJILALI

Tél. 02 38 70 31 89 - Mail : chahrazed.beldjilali@regioncentre.fr
 

 

Comment demander des aides ?
 

Dépôts d’un dossier sous forme électronique, via le portail des aides en lignes de la Région Risque Inondation / Déposer une nouvelle demande / ()

→vers le portail


Le financement des actions réalisées dans le cadre des stratégies territoriales dans le bassin de la Loire sont synthétisés dans ce document

Subventions - Bassin Rhône Mediterranée
 

La stratégie du volet Inondations du Plan Rhône vise à agir sur toutes les composantes du risque (prévention, protection, prévision) pour : 

Conditions et modalités

  • Projets concernés par les zones inondables de la Saône
  • Démonstration de l’interêt de la mesure (analyse coûts/dommages évités)
  • 50% de subvention en moyenne

Contacts
par m
ail au plan Rhône : pole-plan-rhone.dreal-ara@developpement-durable.gouv.fr

 

Financement de la gemapi

Le financement des missions de la compétence GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) peut être assuré directement sur le budget général des communes et des établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre.

Les EPCI-FP peuvent également mettre en place une taxe facultative, plafonnée et dédiée uniquement à la GEMAPI. Son produit annuel total est plafonné et ne peut dépasser un montant équivalent à 40 €/habitant.  S’agissant d’une taxe, et non d’une redevance, son montant n’est pas la contrepartie monétaire d’un « service rendu ». Elle n’est donc pas modulable en fonction de la localisation d’une personne sur un bassin versant (riverain de cours d’eau, en zone inondable ou non...) et contribue à afficher une certaine solidarité territoriale

Plus d'informations ici

Dispositifs de réparation, d'indemnisation et DE retour à la normal

Retrouver les informations sur la page "post-crue" d'ORISK

Cet article a été publié le 25/05/2018

Dernière mise à jour le 30/10/2019